BTS Microtechniques
Fabrication / Technologie


Correction du test n°1



-1- Les principaux paramètres à régler sur le pupitre de l'électro-érosion sont :
- Le régime (1, 1/2, 1/4, ...) qui définit le type d'usinage : ébauche, 1/2 finition, finition.
- Les temps TA et TB : boutons A et B.
- Le servo.
-2- La vitesse d'avance en fraisage dépend de trois paramètres : l'avance par dent, la fréquence de rotation de l'outil et le nombre de dents de cet outil : Vf = f . Z . N (mm/mn)
f (mm/dent/tr) : avance par dent et par tour (de 0.01 en finition à 0.3 en ébauche) Z (dents) : nombre de dents N (tr/mn) : fréquence de rotation de l'outil, calculée ainsi : N=(1000.V)/(P.D)
-3- Le frittage fait partie de ce qu'on appelle la métallurgie des poudres. Il s'agit d'obtenir de nouveaux alliages métalliques en comprimant un mélange de plusieurs poudres dans un moule (ce qui permet de manipuler les pièces) puis de les chauffer à une température inférieure à la température de fusion afin de réaliser par diffusion la cohésion finale (c'est cette dernière opération qui s'appelle le frittage).

Pom pref Tournage -4- P.O.M. : Prise d'Origine Machine. C'est la première opération qu'il faut faire après avoir mis sous tension la M.O.C.N.
Cela permet d'obtenir le repère-machine (OM,x,y,z).
P.REF. : Prise de référence. Il s'agit de définir la position du repère-pièce (Op,x,y,z) par rapport au repère-machine (OM,x,y,z).


-5- Ancienne norme : 30 NCD 16. Nouvelle norme : 30 NiCrMo 16.


-6- Pour réaliser un taraudage, il faut percer au diamètre nominal moins le pas :
           Øperçage = Ønominal - pas


-7- Les éjecteurs sont mis en mouvement grâce à la batterie d'éjection elle-même actionnée soit par un vérin hydraulique d'éjection, soit par une butée positive.


-8- Avec un outil suisse, les pièces sont réalisées en un seul coup de presse ; il n'y a qu'un seul poste de découpe où les poinçons et matrices sont rassemblés. Cet outil est colonné, la précision obtenue étant directement liée à la précision de l'outillage. Avec un outil à suivre (ou outil à suite), la pièce est découpée, poinçonnée, emboutie, cambrée progressivement sur plusieurs postes placés successivement et espacés d'un ou plusieurs pas. On parle d'outil progressif ou composé. Cet outil est également colonné. La précision obtenue dépend de la régularité du pas (avance-bande, couteaux, pilotes) comme de la qualité dimensionnelle de l'outillage. Dans les deux outils, la bande est maintenue à l'aide d'un dévétisseur élastique (sinon, il s'agit d'un outil parisien). Ils ne s'adresse qu'à des travaux de moyenne ou grande série.