On donne :
  • Le dessin de définition de la pièce à réaliser : VERRE de BOUSSOLE.
  • Le programme de fabrication : 50.000 pièces.
  • La position du plan de joint.
  • Une documentation d'éléments standards Rabourdin (rondelles, buses, éjecteurs, ...).
  • La documentation simplifiée de la machine utilisée.


On demande de :
Concevoir le moule d'injection plastique permettant de réaliser la pièce en tenant compte des contraintes imposées.

Sur calque A2H :

Dessiner sur deux vues minimum, à l’échelle 1:1, le moule en position fermée sans les canaux de régulation de température. Ce moule doit comporter deux empreintes et être équilibré.
  • Mettre en place les deux empreintes et en définir une complètement sur la vue en coupe AA :
    - Placer un noyau rapporté pour obtenir la forme intérieure du verre.
    - Utiliser une empreinte rapportée à talon pour obtenir la forme extérieure.
    - Mettre en place les canaux et seuils d'injection (seuil capillaire)

  • Ejection de la pièce : aucune trace n'est permise sur la surface du verre qui doit rester parfaitement lisse et transparente.
    - Utiliser une plaque d'éjection (appelée aussi plaque dévêtisseuse) qui permettra d'extraire la pièce du noyau. Epaisseur de la plaque 14mm.
    - La batterie d'éjection est commandée à l'ouverture par une queue d'éjection M12 vissée dans la contreplaque d'éjection. La plaque d'éjection sera reliée à la batterie par 4 vis épaulées (Ref 1021) M8.

  • Implanter :
    - une rondelle de centrage côté bloc fixe.
    - une buse d'injection.
    - un arrache-carotte en "queue d'aronde" monté fixe sur la plaque porte empreinte mobile (c'est la plaque d'éjection qui extraira la carotte de l'arrache-carotte).
Coter les ajustements nécessaires au fonctionnement des éléments non standards.
Rappel : Ce n'est pas la pièce qui est dessinée dans le moule mais l'empreinte.



Barème, critères d'évaluation :

  • Définition et positionnement
    des deux empreintes
  • Canaux et seuils d'injection
  • MEP et usinage
    de l'empreinte rapportée.
  • MEP des noyaux
  • Montage et fonctionnement
    de la plaque d'éjection
     /2     

     /2     
     /2     

     /1     
     /3     

  • M.E.P. du moule, rondelle de centrage
  • Montage de la buse d'injection
  • Montage de l'arrache-carotte et
    fonctionnement
  • Attelage de la batterie d'éjection
  • Fonctionnement global : injection, éjection.
  • Qualité, respects des normes, détails.
     /1
     /2
     /2

     /2
     /2
     /1


Position du plan de joint à respecter :



Dessin de la pièce :
Verrede boussole



Sommaire du TD Préparation à la production : Moule d'injection plastique Arburg
"Pédagogie en pratique" : les documents
Retour à la page "pédagogie en pratique"